Accueil Sommaire

Activités Excursions Hébergement Hiva Oa pratique

Page 2 Texte et Photos de Hiva Oa

Les divers éléments naturels, climat, vents, cyclones, géomorphologie des îles..., ont conditionné le développement d'une flore et d'une faune à la fois relativement restreintes, par leur isolement au sein du Pacifique et leur éloignement de toute masse continentale, mais également souvent uniques, car hautement spécialisées et dépendantes des niches écologiques spécifiques où elles se sont développées.

On compte actuellement un peu moins d'une centaine de plantes endémiques aux Marquises, dont au moins trois ont à présent disparu et dont sept seulement ne sont pas considérées comme menacées ou rares. Plus de 15 espèces sont en danger à très brève échéance si elles ne sont pas protégées.

 
Plage de Taaoa, à 6km de Atuona   L'église de Taaoa
 
La baie de Taaoa   Upeke Tiki      et               Tohua

Dans le cas de la faune terrestre, en dehors des mammifères introduits par l'homme, des petits reptiles, représentés par des lézards et geckos, et des nombreux insectes, l'inventaire en est rapide.

Pour le monde marin, l'intérêt faunistique et écologique de l'archipel se caractérise également par son fort endémisme.

La flore tout comme la faune se caractérise donc par une relative pauvreté, un très fort endémisme et une grande différence entre les espèces anciennement présentes, très intégrées aux divers écosystèmes, et les espèces d'introduction récente, qui parfois se révèlent terriblement destructrices pour la faune et la flore primitives, sans parler des nuisances réelles occasionnées aux populations humaines comme c'est le cas, parmi d'autres exemples, des moustiques... et des fameux "nonos" des Marquises!

 

 

La baie de  Hanaiapa

La baie de  Hanamate

Algues, coquillages, insectes, oiseaux, plantes, poissons... tous ont tenu leur place dans la vie des Marquisiens. Ils en connaissaient les vertus, les risques éventuels et les divers usages qu'ils pouvaient en tirer. Ils leur donnèrent, en fonction de cette utilité ou de cet attrait, un nom et parfois une image symbolique qu'ils représentèrent sur la roche, le bambou et jusque dans leur peau par le biais de certains de ces merveilleux ornements tatoués qu'ils imaginèrent au cours des siècles.  

Ce savoir, acquis et transmis au fil des générations, fit le succès et l'originalité de ces cultures insulaires dont l'adéquation au monde environnant était une nécessité vitale. Ce savoir force toujours l'admiration ; mais parce qu'il n'est plus autant utilisé, parce que les temps ont changé et que les "vieux" ne sont plus, il s'érode dramatiquement.

Extrait de HIVA OA : IMAGES D'UNE MEMOIRE OCEANIENNE de Pierre et Marie-Noelle OTTINO

retour  page 1 Texte et photos de Hiva oa            Voir la page des tiki de Hiva Oa
 

Voir aussi l'excellente  page excursions à Hiva Oa sur le site web de Etoile de lune, voilier de passage aux Marquises

Accueil Sommaire Activités Excursions Hébergement Hiva Oa pratique

Conception WEB  par Eric OLIVIER